Défense de la langue française

Publié le par La Flèche



« Moi, ma langue, c’est ma vraie Patrie
Et ma langue, c’est la Française,
Quand on dit qu’elle manque de batterie
C’est des mensonges, des foutaises .
Ceux qui veulent lui casser les reins
Je leur braque mes alexandrins
Vive l’alexandrin!
La bête aux douze pieds qui marche sur la tête
Vive l’alexandrin!
Le ring du poids des mots, la boxe des poètes
L’alexandrin, l’alexandrin!
Moi, ma langue, je l’ai retournée
Plus de sept fois dans ma bouche
J’admets qu’elle est très dure à cracher
Flèche de miel ou cartouche.
L’intello lui zigouille les ailes,
Moi, je suis un intellectuel.
Vive l’alexandrin!
Les cordes de Nerval, les orgues de Racine
Vive l’alexandrin!
Le grisou du génie dans un crayon à mine
Vive l’alexandrin!
Le grand marteau-piqueur adapté tout terrain
L’alexandrin, l’alexandrin!
Lamartine, Baudelaire, Hugo
Audiberti, allez hue! Go!
Vive l’alexandrin!
L’Homme est un Dieu tombé qui se souvient des cieux,
Vive l’alexandrin!
Et son histoire redouble en grinçant des essieux,
L’alexandrin, l’alexandrin!
Vive l’alexandrin!
Sois sage, ô ma Douleur, et tiens-toi plus tranquille.
Vive l’alexandrin!
Fais couler de mes yeux quelques larmes fertiles.
L’alexandrin, l’alexandrin,
Vive l’alexandrin!
Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes?
Vive l’alexandrin!
La bête aux douze pieds qui marche sur la tête. »
(Claude Nougaro, album Pacifique, 1988)

Publié dans ecrimo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article